LOGIN

email
password

Registrati

Password dimenticata?

CARRELLO


CERCA

COLLANE


SCHEDA LIBRO


CAHIERS DE LITTéRATURE FRANçAISE

Cahiers de littérature française II<BR>Rimbaud (a cura di André Guyaux) Titolo Cahiers de littérature française II
Rimbaud (a cura di André Guyaux)
Autore AA VV
Anno 2005
ISBN 978-88-87445-67-1
Dati p. 138
Collana Cahiers de littérature française - Cahiers de littérature française
Prezzo
  •  Libro: 12.00€
acquista_it  

All’entrata della sua biblioteca, Albert Thibaudet avrebbe voluto porre quest’avvertenza: “ il monologo qui non è di casa ”. Il nostro Cahier non ha l’ambizione di fare da contrappeso all’onnipotenza del rimbaldismo monologante, ma avrà raggiunto il suo scopo se contribuirà, ponendo nuove domande, a rilanciare il dibattito e le idee.
Testi di: Marco Vignolo Gargini, André Guyaux, Sandro Gugliermetto, Yves Reboul, Éric Marty, Jean-Luc Steinmez, Claude-Pierre Pérez, Marco Matucci, Mario Rchter, Olivier Bivort


Au fronton de sa bibliothèque, Albert Thibaudet voulait placer cet avertissement : « le monologue n’entre pas ici ». C’est le risque, en effet, lié à tout acte critique : que l’argument n’appelle plus de réponse, qu’il se suffise à lui-même, qu’il se coordonne seulement à ce qui le précède et à ce qui le suit dans le chef et sous la plume d’un commentateur qui ne dialogue plus qu’avec lui-même.
Il n’est pas impossible que Rimbaud se prête mieux que d’autres aux monologues de la critique. Peut-être suis-je injuste, mais l’image qui me parvient de la bibliographie rimbaldienne au tournant du millénaire est qu’elle monologue beaucoup et dialogue peu. Le même propos rebondit d’un compte rendu à un article, d’un article à un livre. Les séminaires s’épuisent en reconduisant les mêmes sujets. De volumineux volumes paraissent, qui rassemblent tout ce qu’on sait. La compilation relaie l’inspiration. Les deux revues dévolues à Rimbaud et à son œuvre, Rimbaud vivant et Parade sauvage, ne parviennent pas à se renouveler. Le ronron s’y est installé, entrecoupé de quelques invectives ciblées.
Or quelques signes apparaissent d’un autre comportement critique, qui s’éloigne du biographisme et du positivisme ambiant, et des lieux communs post-berrichonniens. Notre modeste Cahier cultive à sa manière cette dissidence. Il n’a pas l’ambition de faire contrepoids à la toute-puissance du rimbaldisme intégré, mais il aura tenu ses promesses s’il contribue à restaurer le débat, la question, l’idée.

indietro